Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eden's words

Eden's words

Lecteur amateur ou confirmé, écrivain en herbe ou expérimenté, ce blog est pour vous! Partagez vos lectures, vos avis ou vos écrits avec d'autres personnes!


Inferno - Dan Brown

Publié par Emma et Gabrielle sur 30 Juillet 2014, 11:37am

Catégories : #Nos lectures

Bonjour à tous!

Aujourd'hui, je souhaiterai vous présenter un roman que j'ai lu récemment. Il s'agit d'Inferno de Dan Brown (c'est l'auteur de Da Vinci Code, pour ceux qui connaissent). Comme d'habitude, je vous fait un petit résumé de l'histoire (qui s'avère être à suspens, donc don't stress, je ne révèle pas la fin. Ce serait dommage), suivi de mes impressions personnelles :)

Il s'agit du quatrième livre de la série, dont le personnage principal est Robert Langdon (les quatre livres n'ont de rapport que le nom du personnage, enfin je crois, mais je n'ai lu aucun des trois autres et cela n'a pas empêché ma compréhension)(Les trois autres livres sont : Anges et Démons, Da Vinci Code, Le Symbole Perdu).

L'histoire s'ouvre par le suicide d'un client du Président (d'une organisation secrète, dont vous aurez plus de renseignements en lisant le livre) se trouvant à bord d'un yacht luxueux nommé Mendacium. Ce client paraît tel un oiseau déchu qui veut que les gens se souviennent de lui comme étant un juste (le sauveur des hommes) et non comme une bête. On a la sensation que la suite de l'intrigue sera sombre et glaciale (et c'est le cas). La mort et l'obscurité prendront place dans ce roman.

Robert Langdon se réveille en pleine nuit à l'hôpital, quasi-amnésique et ayant subi une commotion cérébrale. Mais toutes ses fonctions cérébrales sont intactes. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Il ignore pourquoi il se retrouve à Florence et d'où provient l'objet que les médecins ont découvert dans ses affaires. Un rêve tourmente son esprit, celui d'une vieille femme voilée portant au cou une amulette et se trouvant au bord d'un lac rouge de sang empli de moribonds (c'est flippant, à ce moment-là) : "Cherchez et vous trouverez ... le temps presse". Qu'est-ce que Langdon devra chercher ? Et pourquoi lui reste t-il si peu de temps ? Y aurait t-il un compte à rebours qui s'est mis en marche ?

Accueilli par la doctoresse anglaise Sienna Brooks et le docteur Enrico Marconi, il se demande ce qui s'est passé quarante-huit heures plus tôt et s'il est responsable d'un grave accident. C'est alors que Sienna est contrainte de lui expliquer que quelqu'un a tenté de le tuer et lui a tiré une balle en pleine tête.

Quelques instants plus tard, une jeune femme mystérieuse nommée Vayentha, désire rendre visite à Robert Langdon. Impatiente, elle se dirige vers la chambre de Robert et tue, à l'aide d'un pistolet muni d'un silencieux, le docteur Marconi qui tentait de la stopper. Par conséquent, Sienna et Robert (affaibli par le sédatif qu'on lui a injecté), s'enfuient ensemble en empruntant les escaliers de secours. Par hasard, à l'extérieur de l'hôpital, un taxi se trouve dans une allée sombre et déserte et tous deux montent dans le taxi.

Vayentha, meilleur agent du Président, lui annonce d'une voix stressée la mauvaise nouvelle : Robert Langdon s'est échappé et détient encore l'objet. Robert a survécu car par chance une colombe est apparue et a roucoulé, ce qui explique la faille de la mission de Vayentha.

Sienna conduit Robert vers son vieil appartement et lui donne six comprimés de caféine à croquer pour que les effets du sédatif se dissipent immédiatement. Sienna conduit Robert vers sa salle de bains pour nettoyer son bras ensanglanté en raison de la perfusion (j'ai mal pour lui).

Elle décide ensuite d'aller chercher chez son voisin des vêtements pour Robert pour que ce dernier puisse être présentable face à la police. Durant son absence, Robert tente de savoir les raisons qui l'ont conduit à Florence. Mais il plonge sans le vouloir dans le passé douloureux de Sienna Brooks (en tombant sur une pile de vieux journaux, et autres articles). Il apprend qu'elle était une fille surdouée et possédait une intelligence hors du commun (Q.I = 208). Rejetée, isolée, Sienna eut une enfance très difficile à cause de son cerveau anormal (Toute jeune, elle dévorait des livres de médecine pour savoir ce qu'elle avait). Voyant des masques sur un programme jaune de théâtre (les masques emblématiques du théâtre, vous savez) "Songe d'une nuit d'été...", le rêve angoissant le submerge à nouveau : toujours celui d'une vieille femme se trouvant près d'un lac ensanglanté. "Je suis la vie." dit-elle et un masque aux petits yeux verts et au nez pointu apparaît soudainement dans le ciel et dit : "Je suis la mort !". Suite à ces visions terribles, Robert se réveille en sursaut et se dit ce qui lui arrive.

Pendant ce temps, le coordinateur logistique du Mendacium, Lawrence Knowlton, doit diffuser une vidéo laissée par le client qui s'est tué. Avant sa diffusion officielle, Knowlton décide de visionner cette vidéo et découvre des images inquiétantes : une grotte remplie d'eau éclairée par une lueur rouge. Sous l'eau, se trouve une plaque en titane sur laquelle il est écrit : « Ici, en ce jour, le monde fut changé à jamais » et, plus bas, le nom du client et une date. A gauche de cette plaque, se trouve un objet sphérique marron à l'aspect étrange. Il renferme un liquide visqueux brun tourbillonnant. Puis, à la suite d'un lent fondu au noir, l'ombre d'une créature mi-homme mi-oiseau (ayant le visage déformé) apparaît sur la paroi de la grotte. Ce « monstre » dit qu'il est l'ombre et qu'il espère que l'humanité comprendra le cadeau miraculeux qu'il laisse derrière lui.

Puis, il se réveille et raconte son rêve à Sienna, qui lui dit alors qu'elle pense comprendre. A son arrivée à Massachusetts, Sienna à découvert dans la poche secrète de la veste de Robert un objet sphérique ; étrange, similaire à celui se trouvant près de la plaque en titane : "Ici en ce jour, le monde fut changé". Et si Robert savait ce que le client du Mendacium connaissait ?

(Source du résumé : Wikipédia, mais arrangé à ma sauce.)

Ma critique :

Alors d'abord, je vais vous prévenir tout de suite, ce sera beaucoup plus une critique positive que négative, puisque j'ai littéralement adoré ce bouquin. L'histoire est très sombre, noire, mais il n'y aucune scène vraiment difficile à supporter. En fait, c'est surtout l'atmosphère générale de l'histoire qui la rend si flippante et glauque. Je ne sais pas si vous avez déjà lu ce genre de polars, mais ça vous prend comme ça, là, et ça ne vous lâche plus. En gros, ça vous tient en haleine. Et je trouve ce livre-là particulièrement bien écrit. Il regorge de rebondissements totalement inattendus. On ne sait pas vraiment ce qu'il se passe avant le dernier chapitre (oui bon ce n'est pas non plus le dernier mot qui explique l'histoire, mais évitez quand même de lire les toutes dernières pages avant le début), on pense comprendre des choses qui en réalité sont fausses, on a de faux-espoirs, c'est dingue. Je note aussi que l'intrigue tourne beaucoup autour d'un livre (écrit en vers, mais allez, je ne désespère pas de le lire un jour), Inferno de Dante Alighieri (tiré d'une trilogie appelée La Divine Comédie. Ce n'est pas une comédie, loin de là. C'est juste que cette trilogie est censée être écrite dans la langue du peuple, histoire que tout le monde (ou presque) comprenne). Pour ceux qui connaissent mon adoration pour la littérature classique (ahahaha), et bien soyez étonnés d'une chose : je rêve de lire les bouquins de Dante, tellement l'intrigue m'en a donné envie. Bref, nous arrivons à la fin de cette critique. Côté négatif, j'ajoute juste que ce livre n'est pas non plus facile à lire (je veux parler du côté morbide et un peu difficile à comprendre), et c'est à peu près tout... Je ne vous révèle pas la fin, bien entendu. Pour ceux qui l'auraient lu, dites-moi : quel est votre avis pour la question de la démographie ? Soyez honnêtes ;)

Et bien entendu, ce bouquin est à moi (pour une fois)(enfin, il est surtout à ma mère, mais c'pas grave) donc je veux bien le prêter (si je vous connaît, bien sûr). Précision : mon édition n'est pas la même que celle de l'image de couverture.

Merci de votre lecture, et n'hésitez pas à commenter vos impressions personnelles ;)

A bientôt sur Eden's Words !

-Emma

Inferno - Dan Brown
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents